LE FONCIER, GRAVE FREIN AU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE EN ALGÉRIE.

EL SUELO PÚBLICO (“FONCIER”), EL GRAVE FRENO AL DESARROLLO ECONÓMICO EN ARGELIA.
5 septembre, 2021
PUBLIC LAND (« FONCIER »), THE SERIOUS BRAKE ON ECONOMIC DEVELOPMENT IN ALGERIA.
6 septembre, 2021
Mostrar todo

LE FONCIER, GRAVE FREIN AU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE EN ALGÉRIE.

Face à chaque grave crise du système économique défaillant, l’Algérie sort à nouveau les fantômes qui nuisent à son développement: la bureaucratie, l’immobilité du système financier, le foncier de l’état, les entreprises publiques éternellement déficitaires, la réglementation changeante, l’insécurité juridique, …… En définitive, l’intervention dans l’économie, avec ses tics et le résultat de l’inefficacité, du blocage et de la corruption.

A cette occasion, il se tourne vers l’effet de la propriété publique du sol, le «foncier de l’état», qui gêne les projets industriels, (également agricoles et immobiliers), plongés dans des labyrinthes bureaucratiques kafkaïens, souvent soumis à la corruption, dont les tribunaux algériens tiennent compte dans d’innombrables affaires ouvertes aux «entrepreneurs» et aux «politiciens», et c’est paradoxalement l’une des causes du blocus: la peur de nombreux responsables publics de résoudre des dossiers susceptibles de les traduire en justice.

Aujourd’hui, la presse (Le Quotidien d’Oran) fait écho à des déclarations du ministre de l’Industrie, M. ZEGHDAR Ahmed, appelant les directeurs de wilaya à «accompagner les investissements et les entrepreneurs en réduisant les difficultés qu’ils rencontrent dans leurs projets», dans une note officielle du ministère.

L’«ambitieux projet» d’équipement de 42 parcs industriels lancé par le gouvernement Sellal (maintenant condamné en justice) en 2014, dans le cadre d’un appel d’offres public par sperpeu qui a été «reconvoqué» après l’attribution et lancé en 2015, par l’intermédiaire de l’Agence nationale d’intermédiation et de régulation «Foncière» (ANIREF), a subi d’innombrables retards et modifications qui ont abouti à l’abandon de la plupart des projets, à la réduction d’autant d’autres projets et à la sortie de l’organisme public des quelques personnes qui sont restées en cours, en passant aux wilayas, un autre fiasco,devantlequelsont confrontées les déclarations ampuleuses du gouvernement, en tantquesolutions ou manquantes à un problème chronique qui est de conception et non de gestion.

Le gouvernement annonce aujourd’hui la « révision du dispositif lié au foncier » … « dans un seul organisme spécialisé (une agence présente au niveau régional et local) » ….. une nouvelle occurrence ?

Sources:

LE QUOTIDIEN D’ORAN 05/09/2021

http://www.lequotidien-oran.com/index.php?news=5304693

EL WATAN 05/09/2021

https://www.elwatan.com/edition/economie/promotion-de-linvestissement-un-nouvel-organisme-pour-creer-et-gerer-le-foncier-industriel-05-09-2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *